ICYMI: Les allophones fréquentent les écoles francophones au Québec: From 15 percent in 1971 to 89 percent

A dramatic shift:

La très grande majorité des élèves dont la langue maternelle est autre que le français ou l’anglais fréquentent les écoles francophones au Québec: au primaire et au secondaire, ils sont passés de 15 à 89 % entre 1971 et 2015, rapporte l’Office québécois de la langue française (OQLF).

«Une progression très marquée», soit six fois plus d’élèves, note l’Office, qui a publié deux rapports vendredi, soit un sur l’enseignement collégial et un autre sur les établissements préscolaires, primaires et secondaires.

L’OQLF relève aussi une hausse importante de près de 20 points de pourcentage depuis 1976 du nombre d’anglophones qui fréquentent l’école en français, cette proportion atteignant même 28 % en 2015.

D’ailleurs, cette année-là, la très grande majorité des élèves du Québec – toutes langues maternelles confondues – apprenaient leur alphabet à l’école en français, soit 90 % de ceux du préscolaire, primaire et secondaire.

Mais cette fréquentation accrue de l’école française n’est pas toujours un choix: ces chiffres s’expliquent en partie par l’adoption par le gouvernement du Québec en 1977 de la Charte de la langue française qui oblige certaines catégories d’enfants à fréquenter l’école en français au primaire et au secondaire. Au niveau collégial toutefois, ils ont la liberté de choisir.

«C’est sûr que le fait que la Charte a été adoptée, et les nouvelles normes pour l’inscription à l’école de la langue française, cela peut être un des facteurs qui a joué», a souligné en entrevue le porte-parole de l’OQLF, Jean-Pierre Le Blanc.

Il est ainsi à noter qu’entre 1986 et 2015, la proportion d’élèves admissibles à l’école anglaise a chuté chez les anglophones et les allophones, respectivement de 12 et de 26 %.

Chez ceux ayant une langue maternelle tierce, la plus grande portion de la hausse de fréquentation de l’école en français est survenue dans les années suivant l’adoption de la Charte, entre 1976 et 1991, est-il noté dans le rapport.

Source: Les allophones fréquentent les écoles francophones au Québec | Stéphanie Marin | Éducation

Advertisements

About Andrew
Andrew blogs and tweets public policy issues, particularly the relationship between the political and bureaucratic levels, citizenship and multiculturalism. His latest book, Policy Arrogance or Innocent Bias, recounts his experience as a senior public servant in this area.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: