Le PQ suggère des mesures pour améliorer l’intégration des immigrants | Politique québécoise

The PQ appears to be stepping back from identity politics post Quebec mosque killing and proposing some positive and concrete integration measures:

Dans la foulée de l’attentat au Centre culturel islamique de Québec, le 29 janvier, le chef du Parti québécois (PQ), Jean-François Lisée, a présenté, lundi, une série de mesures destinées à améliorer l’intégration des immigrants et à combattre le racisme et la discrimination au Québec.

«Au cours de la dernière semaine, il y a eu une prise de conscience nationale extrêmement forte des difficultés d’intégration de plusieurs Québécois d’origines diverses – particulièrement, mais pas exclusivement maghrébine -, une prise de conscience très forte qu’il y avait dans notre société des traces de racisme et de discrimination qu’il convient de faire reculer», a affirmé M. Lisée en conférence de presse à Montréal.

Le plan d’action comporte une vingtaine de mesures touchant l’emploi, le logement, l’éducation et la francisation, notamment.

On y retrouve, entre autres, des propositions pour assurer une meilleure reconnaissance des diplômes et des compétences des immigrants, qui sont aux prises avec des taux de chômage beaucoup plus élevés que la moyenne des Québécois. Ces propositions impliquent le déblocage de goulots persistants que l’on retrouve chez certains ordres professionnels et dans les institutions d’enseignement, par exemple.

Certaines mesures visent aussi à contrer la discrimination à l’embauche, notamment en interdisant l’exigence d’une première expérience de travail canadienne, qui crée un cercle vicieux auquel il est impossible d’échapper lorsqu’un candidat nouvellement arrivé se cherche un premier emploi.

Le PQ propose également d’instaurer des amendes salées dans les cas de discrimination pour l’obtention d’un emploi ou d’un logement, parallèlement à des mesures de soutien financier pour l’incitation à l’embauche d’immigrants et à l’offre de stages.

«Il n’existe aucune amende pour quelqu’un qui est pris en flagrant délit de discrimination à l’embauche. Ça n’a pas de sens», a soutenu le chef péquiste.

De plus, il suggère de donner plus de mordant au programme d’embauche des minorités par l’État québécois en insistant sur les objectifs à atteindre, notamment par le biais de la discrimination positive.

Le PQ, qui a déjà fait part de son intention de mettre au rancart le cours d’éthique et culture religieuse, veut remplacer celui-ci par un cours sur la citoyenneté qui toucherait un ensemble de notions sociales, incluant, entre autres, le fait religieux, l’égalité entre les hommes et les femmes, la démocratie, la sexualité et autres.

«Ce cours doit avoir comme objectif de promouvoir une culture de l’antiracisme et contre la discrimination», a dit M. Lisée.

Le Parti québécois insiste également sur les mesures de francisation et l’intégration d’un plus grand nombre d’immigrants dans les conseils d’administration d’organismes publics et parapublics, parmi les candidats et employés des partis politiques et dans les manifestations culturelles.

Source: Le PQ suggère des mesures pour améliorer l’intégration des immigrants | Pierre Saint-Arnaud | Politique québécoise

Advertisements

About Andrew
Andrew blogs and tweets public policy issues, particularly the relationship between the political and bureaucratic levels, citizenship and multiculturalism. His latest book, Policy Arrogance or Innocent Bias, recounts his experience as a senior public servant in this area.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: